Microsoft a annonce fin juin 2021, la venue du successeur de Windows 10. Vous avez lu, ici et là, les recommandations minimales requises qui font tant parlées d’elles ces dernières semaines. Cependant, que faire si votre PC est incompatible avec Windows 11 ?

Tout d’abord récapitulons ce que requière Windows 11 pour être installé.

Les prérequis

      • Processeur  : 1 GHz ou plus avec 2 cœurs minimum et une compatibilité 64-bits, soit de 2017 +, soit la 8ème génération chez Intel ou un Ryzen 2xxx + pour AMD
      • Mémoire : 4 Go de RAM
      • Stockage : 64 Go
      • Carte graphique : compatible DirectX 12/WDDM 2.x
      • Écran : supérieur à 9 pouces, HD 720p minimum, 8 bits par canal de couleur
      • Connexion internet
      • Bios UEFI
      • TPM : module de plateforme sécurisée TPM 2.0 + secure boot

Votre PC est incompatible Windows 11, WhyNotWin11 à votre rescousse.

Avant de déterminer quelles actions peut-on mettre en œuvre. Il est préférable de déterminer si réellement votre ordinateur est bien incompatible avec Windows 11. Pour cela, WhyNotWin11 vous indiquera si effectivement tous les composants sont compatibles.

    • En vert, compatible
    • En orange, possible incompatibilité
    • En rouge, incompatible ou désactivé dans l’UEFI

Pas évident de s’y retrouver, prenez le temps de lire l’article consacré sur la compatibilité de Windows 11. Lien ci-dessous.

Votre PC pourra-t-il installer Windows 11 ?

PC portable ou de bureau

Une fois déterminée que vos composants soient bien incompatibles, deux cas de figure s’offrent à vous : PC portable ou de bureau.

      • PC portable

Pour pouvoir installer Windows 11, s’il n’est malheureusement pas 100% conforme aux spécifications obligatoires, point de salut. Pas de chance, vous allez devoir passer par la case renouvellement, si vous souhaitez absolument la toute dernière version de Windows. Vérifier tout de même avant que le TPM 2.0 et sécure Boot soient bien activés dans l’UEFI. Normalement, s’il ne fait pas partie de ces portables qui datent d’avant 2017. Vous n’avez aucunes actions à réaliser de votre part.

      • PC de bureau

En revanche, un ordinateur de type bureau est bien plus flexible et vous permet des configurations sur-mesure. Il vous suffira de changer le ou les composants, processeur, carte graphique…, en s’assurant de la compatibilité avec la carte mère.

Processeur, carte graphique, RAM

En premier, on vérifie que le TPM ainsi que le sécure Boot soient bien activés dans l’UEFI. Vos pilotes doivent être également à jour afin d’augmenter la compatibilité le jour venue. Un petit tour dans Windows Update pour s’en assurer.

      • Le processeur

AMD ou Intel ?

La team AMD, la grande gagnante, contrairement à Intel, car la grande majorité des cartes mère AMD son compatible sur plusieurs générations de processeurs Ryzen 1xxx et 2xxx… AMD ayant fait le choix de la compatibilité avec son socket AM4. En revanche, cela implique la mise à jour de l’UEFI. Une opération qui donne des sueurs froides. Bon, on est plus à l’époque des années 90-2000.

De la team Intel, pas de chance, car seule la génération 8 au minimum est compatible. Si AMD assure la compatibilité ascendante sur plusieurs générations, Intel quant à lui, n’autorise que deux générations, la courante et la suivante (deux ans). Cela signifie qu’une carte mère prévue pour l’un des processeurs de génération 6 peut également recevoir ceux de la génération 7 via mise à jour UEFI, mais pas ceux de la génération 8+.

      • TPM 2.0 et secure boot

Normalement, depuis 2014, toutes les carte mère et processeurs intègrent le TPM 2.0 et le secure Boot. C’est souvent l’une des sources de stress quand WhyNotWin11 indique non détecté. Il vous suffit de les activer dans l’UEFI de votre carte mère. Aucunement besoin de se précipiter chez son e-commerce préféré, d’autant plus que la facture risque d’être salée. Encore faut-il en trouver, car oui il y aura une pénurie de ces composants. En temps normal, quelques Euros sont demandés, de 10 à 20 €. Mais avec l’annonce de la part de Microsoft de le rendre obligatoire, le tarif est passé à plus de 80 €. Cependant, il faut encore que votre carte mère possède le connecteur prévu à cet effet.

      • La carte graphique

On le sait, la communication chez Microsoft, ça fait deux ! Comme à leur habitude, ils n’ont pas été très clairs sur les prérequis, seulement DirectX 12 et pilote WDDM 2.0 au minimum. Sauf qu’il y a une différence entre natif et rendu compatible DirectX 12, comme la GTX 760, que je possède et qui, à la base, était nativement compatible DirectX 11.1. Le mieux est encore d’attendre la sortie de Windows 11. Il faut bien le reconnaitre que le nombre de cartes très anciennes se font de plus en plus rare.

Pour rappel la version 12 est sortie 29 juillet 2015, d’après la page Wikipédia. Pas d’inquiétude, votre carte sera compatibilité.

      • 32, 64 bits ?

Windows 11 est la première version à demander 4 Go de RAM. Alors que Windows 10 pouvait se contenter de 1 Go en 32 et 2 Go en 64 bits. En effet, si Microsoft exige bien 4 Go, c’est tout simplement qu’ils ont décidé de dire adieu à la version 32 bits. Il était temps, j’ai envie de dire !!!

Est-ce vraiment problématique de ne plus proposer de version 32 ?  Non, car en théorie, une version 32 bits peut gérer 4 Go de RAM. Mais dans les faits, 2 à 3,5 Go sont réellement exploitables selon la configuration. Ce qui est insuffisant de nos jours.

Le calcule est simple. En informatique, on a 2 états, le 0 et le 1, nommés binaire, soit 2 bits en tout. Ce qui nous donne :

232 = 4294967296, soit 4 Go

264 = 18 446 744 073 709 551 616, soit une infinité

Il en résulte une limitation importante en 32 bits. L’avantage est clairement en faveur des versions 64 bits, dont la quantité de RAM est infinie.

Avant toute chose, il faut vérifier la version de Windows installée : touche Windows + pause ou FN + Windows + pause. Normalement vous deviez ne pas vous poser cette question, car depuis l’arrivée de Windows 7, tous les ordinateurs sont en 64 bits.

Si ce n’est pas le cas, c’est probablement que votre machine est très ancienne et peu puissante. Donc totalement incompatible. La seule option est d’investir dans un nouvel ordinateur ou de réinstaller une version 64 bits, si le matériel le permet.

Parlons peut, mais parlons bien

Finalement, est-il primordial d’upgrader son PC, en cas d’incompatibilité avec Windows 11 ? De mon point de vue, non, car Windows 10 sera supporté jusqu’en octobre 2025.

Si vous avez fait le choix d’Intel au lieu d’AMD, le saut générationnel entre la 6ème et 7ème génération n’apporte pas un plus significatif. De plus, cette dernière est toujours à l’étude, tout comme le Ryzen 1xxx.

En outre, chez AMD, c’est à vous de voir si l’investissement est intéressant pour vos besoins. En effet, AMD permet l’upgrade facilement via mise à jour de l’UEFI. Malgré tout, à  la sortie de Windows 11, un Ryzen 1xxx aura tout de même 5 ans.

Cette précaution est aussi valable pour un laptop. Il est donc préférable d’attendre que les nouvelles générations de machines avec Windows 11 préinstallé, sortes cet automne. Le natif, rien de mieux !!!

Un questionnement sur le sujet ?

Un point vous a échappé ou souhaitez tout simplement donner votre avis, discuter entre vous. La zone des commentaires est le bon endroit.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires