La SanDisk Extreme Plus microSDXC 128 Go Classe 10 U3 A2 V30 est une carte dite rapide sur le papier. Mais est-ce réel ou un effet d’annonce ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Caractéristiques de la SanDisk Extreme Plus microSDXC

      • Capacité : 128 Go
      • Norme : SDXC
      • Débit théorique en lecture : 160 Mo/s
      • Débit théorique en écriture : 90 Mo/s
      • Classe : 10, V30
      • Bus mémoire : UHS-I
      • Garantie : 99 ans
adaptateur SD SanDisk pour micro SD
Adaptateur SD

En effet, une carte mémoire rapide SD, microSD est indispensable pour pouvoir capturer en full HD ou UHD à 30 ou 60 i/s, avec un débit élevé. Où dans une moindre mesure, le mode rafale qui devient de plus en plus rapide dépassant allègrement les 10 i/s. Bien évidemment, avoir la capacité à encaisser une forte cadence de rafale n’est pas l’argument premier de ce type de cartes.

On la choisit surtout pour un usage vidéo. Il est vrai, qu’avec l’avènement de l’UHD et ses débits toujours en constante augmentation, qui vont bien au-delà 100 Mbits/s, soit + 12,5 Mo/s. On est donc en droit de se poser la question si la SanDisk Extreme Plus microSDXC 128 Go Classe 10 U3 A2 V30, est adaptée pour du très haut débit vidéo ? Sur le papier, SanDisk annonce :

      • débit théorique en lecture 160 Mo/s
      • débit théorique en écriture 90 Mo/s

Le Protocole de test

Commençons d’abord par le protocole. Pour maximiser les débits en lecteur et en écriture, j’ai utilisé mon lecteur de cartes Transcend SD UHS-II TS-RDF9K2 USB 3.1 Gen 1. Il est relié en USB 3.2 gen 2, dont le débit théorique de 625 Go/s. Cette micro-SD utilisant la norme UHS-1, le lecteur aussi et aura un débit théorique de 104 Mo/s. Comme logiciels, on ne déroge pas au traditionnel ATTO Disk Benchmark, CrystalDiskMark. Enfin pour terminer, avec la copie d’une vidéo de 4,7 Go d’un disque dur vers la carte et inversement, ainsi qu’un déchargement de plusieurs centaines de photos jpeg et raw.

Transcend lecteur de cartes SD UHS-II TS-RDF9K2 USB 3.1 Gen 1

Test lecteur de cartes Transcend SD UHS-II TS-RDF9K2 USB 3.1 Gen 1

En pratique ?

      • Un peu de théorie

Voyons tout ceci avec mon canon EOS 700d, qui filme en 1080p 30i/s avec un débit de 45 Mbits/s. J’aurai très bien pu prendre comme exemple mon smartphone ayant sensiblement le même débit : 40 Mbits/s, mais en UHD 30i/s

Pour rappel, 1 Mo/s = 8 Mbits/s

Il suffit donc de diviser le débit par 8, ce qui donne pour mon 700d : 45/8 = 5,6 Mo/s. Une carte classe 6 est le minimum, par sécurité, on choisira une classe 10. Cette norme garantie un minimum de 10 Mo/s.

      • Concrètement ?

Débit ATTO Disk Benchmark
ATTO Disk Benchmark

D’abord, commençons avec ATTO, le débit max est atteint pour un fichier de 128 Ko, avec pour valeur 92,70 Mo/s en lecture et 81,58 Mo/s en écriture. Ce qui est plutôt rapide en écriture. Ensuite, ces valeurs augmentent très légèrement au point que l’on peut dire qu’à partir des 128 Ko, on est stable. Une bonne nouvelle en définitive.

Débit CrystalDiskMark
CrystalDiskMark

Continuons par CrystalDiskMark, qui confirme bien les débits de cette carte, avec 98,14 Mo/s lecture et 86,82 Mo/s écriture. La SanDisk Extreme Plus microSDXC sera à même de traiter tous les usages possibles, photos et vidéos.

Débit d'une copie d'un fichier de 4.30 go
Copie d'un fichier de 4.30 go

On le sait, rien ne vaut en situation réelle pour se faire une idée précise du débit que sera à même de fournir la carte. On est sur un cas typique de copie vers la carte d’un fichier vidéo d’environ 4,3 Go, stocké sur un disque dur tout ce qu’il y a de plus classique tournant à 5400 tpm. On obtient entre 70 à un peu plus de 80 Mo/s en écriture.

À l’inverse, de la carte vers un disque dur 7200 tmp, j’ai obtenu un débit d’une moyenne de 180 Mo/s pour ce même fichier.

Puis pour terminer, le déchargement de la carte, avec un total de 951 Mo de photos jpg et raw, vers un disque dur. Le débit obtenu en moyenne : dans les 70 Mo/s.

      • Rapide ou pas ?

Oui cette microSD sera suffisamment rapide avec ses 75 Mo/s de moyenne, soit ~600 Mbits/s en écriture. Tout appareil capable de fournir un débit vidéo jusqu’à 400 Mbits/s ne sera pas un souci. Cependant, pour plus de sécurité, doubler le débit par rapport à l’appareil de capture vidéo, smartphone, gopro, drone, etc, est recommandé. On y est presque, donc suffisant. Bien que n’étant pas la plus rapide dans sa catégorie, la SanDisk Extreme Plus microSDXC, est tout de même la candidate idéale.

Les plus perspicaces d’entre vous, se demandent comment est-ce possible que SanDisk annonce 160 Mo/s en lecture, alors que mes résultats sont largement moins probants. Pour atteindre la vitesse la plus rapide en lecture, il est indispensable d’utiliser leur lecteur de cartes maison, l’USB 3.0 MobileMate. En effet, SanDisk utilise son propre protocole pour outrepasser les limites de UHS-I. L’UHS-II aurait été une meilleure solution pour atteindre le débit maximal. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué (devise Shadok).

      • Logiciel et garantie

Sandisk garantit à vie cette série de cartes Extreme microSDXC lorsque la législation géographique le permet. Dans le cas contraire — comme en Allemagne —, la durée de garantie n’est « que » de 30 ans.

Il est également fourni, le logiciel RescuePRO Deluxe pour récupérer les données accidentellement effacées. Il faudra pour cela s’inscrire sur le site en fournissant le code obtenu lors de l’achat pour bénéficier de l’offre qui est valable pendant un an. À noter également que Sandisk propose sur Android l’application Memory Zone pour organiser et sauvegarder ses fichiers.

Cette partie est tirée du site les numériques. Comme il faut s’inscrire avec le code fourni, je ne m’en suis pas occupé. Si cela ne vous dérange pas, à vous de voir. D’autant plus, des alternatives gratuites, tout aussi puissantes, comme l’excellent recuva, existent. On peut tout de même saluer le geste, alors que certains des concurrents, n’en propose même pas.

Les plus, les moins

      • Les plus

        • Logiciel de récupération de données,
        • Débits dans le haut du panier,
        • Garantie à vie.
      • Les moins

        • Lecteur de la marque obligatoire pour un débit max en lecture,
        • Inscription pour obtenir le soft de récupération de données,
        • Pas la plus performante.

Conclusion et contrefaçons

C’est du tout bon, à condition de ne pas se faire avoir lors de l’achat. En effet, SanDisk est l’une des marques les plus contrefaites, dont les caractéristiques ne sont pas garanties. Sur les markets place, la méfiance est de mise. En revanche, en magasin physique pas vraiment de risques à craindre. Vous pouvez y aller les yeux fermés.

Certes, avec ses débits de 784 Mbps/s ou 98 Mo/s en lecteur et 696 Mbps/s ou 87 Mo/s, ce n’est pas la plus rapide. Néanmoins, ses débits sont tout de même largement suffisants dans la plupart des cas, en photographie comme en vidéos UHD 60 i/s à plus de 100 Mbps/s.

Un questionnement sur le sujet ?

Un point vous a échappé ou souhaitez tout simplement donner votre avis, la zone des commentaires est le bon endroit.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires