Ce 24 juin 2021, Microsoft a fièrement annoncé Windows 11, lors de sa conférence, mais pas pour tous !!!

Ce n’était pas vraiment une surprise avec toutes ces rumeurs ces derniers jours, semaines, apparues sur la toile. Maintenant, c’est officiel. Sauf que cette nouvelle version va faire grincer des dents à la vue des spécifications requissent pour pouvoir l’installer, car toutes configurations datant d’avant 1017 sont exclues.

En effet, il est obligatoire de posséder un processeur de 2017 +, soit la 8ème génération chez Intel ou un Ryzen 2xxx + pour AMD, au minimum. Ce qui n’est pas énorme, faut bien le reconnaître. Mais ce n’est pas la seule exigence, que nous verrons plus tard dans cet article.

Logo de Windows 11
© Microsoft

Date, prix et licence

Windows 11 est normalement prévu pour l’automne 2021, avec un déploiement jusqu’au début 2022. Bonne nouvelle, la migration sera entièrement gratuite pour ceux ayant une licence Windows 10 via une mise à niveau. Même si, le prix de la licence des diverses versions est encore inconnu, il est fort à parier que le tarif restera inchangé.

Les nouveautés de Windows 11

      • Le menu démarrer

Le premier aspect que l’on remarque est la nouvelle interface tout en arrondie et la centralité du menu démarrer. Il est tout de même possible de le repasser à gauche. En revanche, pour les adeptes des tuiles dynamiques, elles ne sont plus présentes. À la place, on a le droit aux applications épinglées, façon mobile.

Quant à lui, il se base dorénavant sur le Cloud afin de proposer des résultats plus pertinents, en se basant sur les fichiers locaux, le net, ainsi que OneDrive.

Menu démarrer Windos 11
© Microsoft
      • La zone des notifications

Refonte de la zone du système des notifications.

Notifications Windos 11
© Microsoft
      • Les widgets

Refonte également des Widgets (météo et actualité…), via un large panneau latéral, déjà présents dernièrement sur Windows 10 lors d’une mise à jour. On pourra les réarranger et les mettre en plein écran.

Widgets Windows 11
© Microsoft
      • Nouvelle gestion des fenêtres

Dorénavant, il sera bien plus facile de gérer les diverses fenêtres à l’écran. De plus la gestion du multi écran s’en retrouve également améliorée.

Gestion améliorée des fenêtres Windows 11
© Microsoft
      • Autres changements

    • Cette version de Windows va probablement replacer Skype par Teams directement intègre au sein de Windows 11
    • Disparition d’Internet explorer au profit de Edge
    • Un tout nouveau store des applications
    • Possibilité d’installation d’applications Android, via Amazon store ou APK
    • Auto HDR
      • Windows 11 sera plus rapide

Windows 11 est annoncé plus rapide que son prédécesseur. Il profite notamment de mises à jour, Windows Update 40% plus petites, qui s’exécuteront en tâche de fond (en arrière-plan).

Sa compatibilité

Il faut bien le reconnaitre, elle est assez restrictive et assez floue. Bon tout ceci peut encore changer d’ici sa sortie. On est en droit d’espérer !!!

    • Processeur  : 1 GHz ou plus avec 2 cœurs minimum et une compatibilité 64-bits, soit de 2017 +, soit la 8ème génération chez Intel ou un Ryzen 2xxx + pour AMD
    • Mémoire : 4 Go de RAM
    • Stockage : 64 Go
    • Carte graphique : compatible DirectX 12/WDDM 2.x
    • Écran : supérieur à 9 pouces, HD 720p minimum, 8 bits par canal de couleur
    • Connexion internet
    • Bios UEFI
    • TPM : module de plateforme sécurisée TPM 2.0 + secure boot

Pas de panique, la fin du support de Windows 10 est prévue pour octobre 2025. Mais bon, on le sait, on n’aura probablement plus aucune nouveauté, à part la correction de bogues, de sécurité et autres goodies. À voir.

Connexion internet obligatoire pour la version famille

J’allais oublier, une connexion internet est maintenant requise lors de l’installation d’une version familiale de Windows 11.

Mon avis

Ce Windows 11 laisse un gout très amer, d’autant plus pour certaines configurations, où seul le processeur est incompatible. Une configuration d’au moins 2017, ce n’est pas ce qui ce fait de plus vieux. Dans la liste des processeurs chez Intel par exemple, des Pentium ou Celeron, très peu puissant comparé à des I5, I7 de génération 6 ou 7.

Il faut le dire ces améliorations cosmétiques aurai très bien pu se retrouver sur Windows 10, qui pour rappel devait être la dernière version continuellement mise à jour. En même temps, Microsoft reste Microsoft !!!

Je pense que Microsoft va devoir revoir ses exigences à la baise, s’ils ne veulent pas que cette version devienne l’une des moins adoptées.

Source des captures © Microsoft

Un questionnement sur le sujet ?

Un point vous a échappé ou souhaitez tout simplement donner votre avis, la zone des commentaires est le bon endroit.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires